Pierre-Emmanuel Daumas

« L’effet frontière (France / Espagne) »

 

VERNISSAGE
Samedi 23 Sept à 17h00

EXPOSITION
23 sept – 7 oct
.

 

il y a certes une vieille histoire de la frontière pyrénéennes entre la France et l’Espagne, allant du traité des Pyrénées sous louis XIV à l’époque de la seconde guerre mondiale ; une histoire faite, comme toutes celles qui racontent la construction des frontières, de tensions et de craintes.

Aujourd’hui c’est une frontière ouverte entre deux états membres de l’union Européenne. Une frontière désuète ou semble cependant persister ce que l’on appelle un «effet frontière». C’est de cela dont il est en partie question ici quand on observe les liens étroits entre activité et territoires. Dans une synergie complexe, ils se nourrissent mutuellement pour créer l’identité d’un lieu avec ses spécificités et ses enjeux.

« Pour la première fois je découvre ce paysage. Ici, tout me paraît banal, anonyme. En fait, je ne me sens pas à l’étranger. Alors je cherche ce qui pourrait m’attirer dans ce lieu commun. Je marche, je sillonne les routes, sans destination particulière, avec juste l’envie de découvrir ce qu’il y a au delà de la crête, au delà du virage. Peut-être j’y apercevrais cette frontière pour laquelle je suis venu.

En parcourant ces lieux, j’accompagne un berger pour la transhumance, je rencontre des contrebandiers, un cultivateur de tabac. Je tente de capturer leurs traces qui de manière insidieuse mais assidue marquent le territoire. Un peu plus loin j’aperçois des montagnes noires menaçantes, ici une gare se finie au milieu de nul part, là un tunnel mène sur une route encore inconnue, autant d’images et de rencontres qui créent en moi un imaginaire de la frontière qui transpire au travers du territoire, plus qu’une rencontre tangible, frontale et brutale. » Pierre-Emmanuel Daumas

BIO :
Le travail photographique de Pierre-Emmanuel DAUMAS s’interroge sur l’individu, sur le rapport qu’il entretient aux autres et à l’espace qu’il côtoie. Ses photographies sont exposées dans différents festivals de photographie européens (France/Italie/Belgique). Son
travail est également rentré en collection privée, il est depuis 2017 représenté par la galerie Goutal. Fonde en 2014 un atelier / galerie d’artistes « Fermé le lundi », basé a Marseille. Cet atelier tourné vers la photographie a pour principal objet de recherche le territoire.
Vit et travaille à Marseille.
Diplômé de l’Ecole Supérieure d’Art de St. Luc à Liège

www.fermelelundi.com

ADRESSE
Le 109
50, Bd Verany
06300 Nice
HORAIRES
Mardi – Samedi : 13h – 18h