DOHYEON EOM

UN PEU DE BÉTON, DE PIERRES ET D’HISTOIRES

 

LE 109

VERNISSAGE & SOIRÉE DES 20 ANS !
SAM 22 SEPT  I  18H > 23H

 

Expo I 22.09 – 13.10

Dans une exposition grandeur nature inédite à l’occasion du festival, la photographe Dohyeon Eom invite le spectateur à une plongée dans les strates de l’histoire, tour à tour visibles ou enfouies, de la ville de Saint-Denis.

Conçue comme une fouille archéologique à ciel ouvert, alternant entre images d’archives et photographies réalisées par l’artiste, cette installation de 200 m2 de collages grand format à même les murs du 109 offre un face-à-face saisissant, total, avec cette ville d’île de France, véritable laboratoire de la France urbaine d’aujourd’hui.

Elle révèle la difficulté de discerner entre ce qui appartient au « présent » et au « passé », et interroge à nouveaux frais les questions de contemporanéité et d’historicité des architectures, des paysages, des territoires et des communautés qui les lient.

« J’ai été frappée par un élément architectural, lors d’une sortie photographique. Devant un immeuble typique des années 70/80, se trouvait une sorte de portail formé de gros blocs de pierres rappelant une architecture romaine. La surprise fut de taille lorsqu’en consultant des archives municipales, je réalisais qu’il s’agissait, en fait, d’une œuvre contemporaine construite avec le bâtiment lui-même. Cette installation fabriquée imitait à dessein l’architecture romaine a n d’ancrer les habitants dans une histoire.

C’était à Saint-Denis (93) en France, une ville marquée dans son identité par la diversité. Diversité temporelle au travers de son histoire et diversité aussi au travers de ses cultures. Ces strates de temporalité, ancrées dans les mœurs, se retrouvent aussi dans les murs et le patrimoine architectural.

Ce projet met en scène une série de photographies, des photographies des archives et des images des divers monuments urbains, monuments historiques officiels et monuments anonymes contenant leur propre dimension historique. Le spectateur sera ainsi amené à une interrogation sur le propos culturel, social et politique de la notion de patrimoine. Les clichés s’entremêlent et donnent une reconstitution picturale de l’urbanité de Saint-Denis, en constante mutation. »

Dohyeon Eom

___________________________________________________________________________

INFOS PHOTOGRAPHE

Née dans une ville portuaire tout au sud de la Corée du Sud, Dohyeon Eom décide de partir en France alors qu’une voie toute tracée devait la conduire vers l’université de Séoul.

Elle trouve alors, dans le dépaysement qu’elle ressent face à un quotidien et une « normalité » qui lui semblent étrangers, une source d’émerveillement et d’inspiration renouvelée.

Ses études, ainsi que l’accompagnement pédagogique de Pierre Savatier et Arno Gisinger, lui permettent d’aiguiser et approfondir son approche de la photographie.

Elle est aujourd’hui co-fondatrice d’une maison d’édition franco-coréenne, ces éditions, qui est à la base d’un questionnement renouvelé sur le livre même en tant que support de la photographie.

Elle continue à vivre et travailler en Europe et en Corée.

www.commedesfigues.com

www.ceseditions.com

ADRESSE
LE 109
PÔLE DE CULTURES CONTEMPORAINES
89 Route de Turin
06300 NICE
expo I 22.09 – 13.10
mar – sam I 13h -18h