Collectif [Dekadrage]

« Autour du Tracé »

VERNISSAGE
Samedi 23 Sept à 17h00

EXPOSITION
23 sept – 7 oct
.
Frontière.

L’énoncé du mot seul déclenche un flot de représentations mentales, et d’attributions de sens
multiples dont les connotations sont tour à tour matérielles ou symboliques.
Un mot qui a une archéologie, faite des strates de l’histoire et des contingences de la
géographie.
Un concept qui porte en lui une dimension discriminante ; la frontière est ce qui sépare, ce
qui dissocie les choses, les territoires, les hommes.
Comment documenter ces lignes de démarcations physiques et mentales ?
Que montrer des territoires qu’elles parcourent, de la saillance ou de la dissolution de leur
présence ?
Que peut « dire » la photographie des êtres qui vivent dans ces espaces frontaliers ?
Comment rendre compte des histoires de celles et ceux qui franchissent la frontière… ou sont
arrêtés par elle ?
De Nice au pourtour de la côte méditerranéenne, avec un détour par Calais, en solitaire ou
collectivement, les photographes que nous avons réuni au 109 nous livrent leur regard, entre
distance et implication, sur nos frontières, espaces vécus et sans cesse travaillés par l’action
de l’homme.

Le Collectif DÉKADRAGE

Valorisant une approche à la fois documentaire et esthétique, Dékadrage porte une réflexion sur la place de l’individu dans la société et sur l’outil photographique. Depuis 2009, le collectif conçoit et réalise des projets photographiques et des ateliers participatifs avec un intérêt social.
Le collectif soutient chaque membre actif dans sa production personnelle mais s’ouvre aussi à des collaborations avec d’autres photographes, écrivains ou chercheurs.

Le Projet

Contrairement à ce que peuvent laisser imaginer certaines fictions cartographiques, une frontière, dans sa réalité géographique, est loin d’être une ligne bien définie. Plus proche d’une zone tampon, vaguement délimitée et plus ou moins distendue, une frontière est avant tout une construction, historique, sociale, économique et politique en constante évolution et redéfinition.

Fort de ce constat, le projet propose une réflexion sur cette notion construite en s’intéressant à ses traces visibles et à ses occupants. Toutefois, sans prétendre à une quelconque résolution ou simplification des situations observées, c’est la frontière comme espace sensible, diffus et indéterminé qui est ici évoqué.

Quels sont les signes annonçant la présence d’un espace frontalier ? Quels sont les échanges en jeux dans ces zones plus ou moins poreuses ? Comment peut-on aborder cet espace par l’image ? Est-ce une entité territoriale à part entière codée avec une am- biance esthétique propre ?

Ces questions sont autant de problématiques qui ont nourri la réflexion de ces trois photographes ayant travaillés, chacun à sa façon, autour d’un tracé imperceptible en Europe méditerranéenne.

3 photographes
1 cartographe
1 poète

Pour la réalisation de ce projet, chaque photographe a choisi une zone frontalière selon ses affinités afin d’en interroger les spécificités par l’image. Pierre-Emmanuel Daumas et la frontière évanescente des Pyrénées ; Stephanos Mangriotis et l’espace fragmenté de Prespa ; Térence Pique et la situation de bord du Campo de Gibraltar. Puis, dans une volonté  d’ouverture du discours, un cartographe et un poète ont été invités à penser, en résonance à la démarche des photographes, ces espaces-frontières à travers un ensemble de cartes jouant librement avec les normes cartographiques et un ensemble de poèmes questionnants le sujet autant que la démarche de chaque photographe. Ainsi, cet ensemble se présente comme un objet pluriel, complexe et malléable, où chaque approche garde ses particularités tout en entrant en résonance entre elles.

www.dekadrage.org


Les photographes du collectif Dékadrage

Pierre-Emmanuel Daumas

L’effet frontière (France / Espagne)

 

Le travail photographique de Pierre-Emmanuel DAUMAS s’interroge sur l’individu, sur le rapport qu’il entretient aux autres et à l’espace qu’il côtoie. Ses photographies sont exposées dans différents festivals de photographie européens (France/Italie/Belgique). Son travail est également rentré en collection privée.
Fonde en 2014 un atelier / galerie d’artistes « Fermé le lundi », basé a Marseille. Cet atelier tourné vers la photographie a pour principal objet de recherche le territoire.
Vit et travaille à Marseille.
www.fermelelundi.com

…Lire la suite

 


Stephanos Mangriotis

Prespa ( Grèce / Macédoine / Albanie )

Ses origines grecques et sud-africaines l’ont amené dès ses débuts à travailler autour des notions de frontière, d‘identité et de migration. Dans son travail il cherche à être en prise avec une réalité sociale et aborde ces sujets d’une façon sensible et parfois symbolique.
Son premier travail à long terme sur l’état de transit de migrants à Patras (Europa inch’Allah) a été publié en monographie par les éditions Images Plurielles et a remporté le prix 7off – Bob Willoughby en 2011. Il partage son temps entre l’élaboration de projets personels, des commandes de reportage et la coordination
d’un atelier participatif en lien avec la souffrance psychique. …Lire la suite


Térence Pique

Des observatoires (sur l’extrême bord de l’Europe)

Les recherches artistiques de Térence Pique s’appliquent à penser les espaces et territoires, très souvent conflictuels, que produisent nos sociétés urbaines afin de les mettre en lumière autant que de les interroger. Sa pratique photographique conceptuelle, jouant souvent les codes du style documentaire et du paysage, est le résultat d’un véritable travail de réflexion critique et théorique.
En 2015, il reçoit le Prix Arts Visuels du Festival
ICI&DEMAIN.
Vit à Montrouge.
Travaille entre la France et l’Espagne.
www.terencepique.com

…Lire la suite


Noé Guiraud

Cartographies

Géographe et cartographe marseillais, il perçoit la
cartographie comme un langage, celui de l’espace, dont les normes sont une grammaire exigeante, importante à maitriser pour mieux s’en émanciper.
…Lire la suite

 


Andrea FRANZONI

Poèmes

Poète et traducteur il travaille autour des phénomènes de déformation physique et psychique de la parole, explorant tant en théorie (études universitaires et articles critiques) qu’en pratique (travail en HP, poésie), les interstices disciplinaires et linguistiques de la création

ADRESSE
Le 109
50, Bd Verany
06300 Nice
HORAIRES
Mardi – Samedi : 13h – 18h