[ EXPOSITIONS ]

 

S T R E E T M A S A L A / Olivier Remualdo

 

 

Portraits de buveurS de thé dans les rues de Varanasi


PHOTOGRAPHIES D’OLIVIER REMUALDO - DIAPORAMA


« J’aime l’Inde et particulièrement la rue indienne. Je me suis arrêté je ne sais combien de fois afin de la contempler, généralement en buvant un chai [tchaï] , ce thé au lait brulant, sucré et épicé au masala. Incontournables en Inde du nord, tous les coins de rues ont leur chai wallah (vendeur de thé). D’ailleurs c’est un pays ou l’on ne peut parler de rencontre ou de discussion véritable que si l’on en vient à partager un chai… Les clients de ces échoppes sont innombrables et éclectiques, l’Inde entière se retrouve à boire un thé : mendiant, avocat, rickshaw, instituteur, touriste, Pandit Brahmane ou encore sâdhus… Le chai est quasiment indissociable de la vie quotidienne. »

Photographe amoureux de l’Inde, c’est en noir et blanc argentique qu’Olivier Remualdo l’illustre habituellement. Lors de son dernier voyage en avril 2009, il s’oblige à porter sur ce pays qu’il connaît si bien, un regard différent et réalise cette série sur des buveurs de thé dans les rues de Varanasi. De ses projets antérieurs, il préserve l’approche documentaire et s’impose de nouvelles contraintes techniques : il adopte le numérique couleur et la lumière artificielle dans une esthétique plus proche du studio que du reportage.

C’est une « iconographie », un portrait de la rue indienne que le photographe propose. Transcendant les différences entre classes sociales ou « castes » en adoptant un cadrage systématique, identique pour chaque individu. La légende est primordiale dans cette série, elle permet d’aller bien au delà de l’image elle-même et au regardeur de se projeter dans la vie de ces hommes et de ces femmes.

Olivier Remualdo revendique une forme de « reportage poétique ». Largement autodidacte dans sa démarche, il souhaite redéfinir un espace poétique dans les sociétés contemporaines : « Mon approche, à la fois esthétique et humaniste, me pousse à me confronter à l'espace réel, aux choses et aux êtres tout en adoptant une humilité de regard dans un esprit d'ouverture et de respect. » .

Depuis ses débuts professionnels en 2004, Olivier Remualdo a notamment exposé au Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice à deux reprises ; cette série, appelée « Mamac Walk », a fait l’objet d’une acquisition par le Musée. Son travail a été sélectionné pour l’exposition d’inauguration de la galerie du service de Médecine Polyvalente de l’Hôpital Princesse Grace de Monaco. Il a également animé, de 2005 à 2006, la chronique photo du Magazine « CultureS Nice » sur Nice Télévision. Il est le co-auteur du Projet photographique « Mythic Sarasvati », Lauréat d’une Bourse Défi Jeunes et finaliste de la Bourse du Voyageur Lonely Planet 2006; expositions à Paris, à Cannes dans le cadre de « Cannes 2008 - Année de la photo», au Siège de la Jeunesse et des Sports des Alpes Maritimes et dernièrement dans la région Orléanaise ; le Festival SANGAM élaboré à partir du projet Mythic Sarasvati. Olivier Remualdo a été lauréat du 1 er prix au concours photo Fnac « Qui êtes vous ?», à la Fnac de Cannes en 2008.

Le site du photographe : www.oremualdo.com

 

 

 

© Sept'off (1999-2008) toute reproduction interdite sans autorisation préalable des auteurs - @rtsudcom.fr