André Fustié

LE SUD

Tous les ans nous assistons à la grande migration estivale. Des hordes de touristes pressés se ruent vers les plages du Midi , et de la Méditerranée en particulier.

Ils ont soif de mer, de soleil, de farniente.

Comme eux, j'ai sillonné le Sud et ses plages de Cabo São Vicente au Portugal aux îles Grecques, mais ma curiosité naturelle me poussait rapidement à explorer l'intérieur pour saisir l'âme du pays et de ses habitants.

C'est ainsi que je constatais des ressemblances, des similitudes, comme un effet miroir.

L'étrange beauté des villages blancs d'Andalousie réapparaissait en Algarve mais aussi dans les Pouilles en Italie et aux Cyclades.

L'olivier majestueux et le pin parasol accompagnés par le chant des cigales sont omniprésents comme les paysages désolés à la végétation chétive que viennent encore détruire les incendies ravageurs à la première saute de vent.

De même, on retrouve partout la très forte empreinte du Christianisme avec ses chapelles perchées blanchies à la chaux, ses riches églises et les femmes encore vêtues de noir.

On ne peut passer sans voir les marchés vivants et colorés ainsi que la place du village à l'ombre fraîche et accueillante.

Le Sud est beau. Il nous enchante.

Alors, on y revient.

 

 

retour expositions

 

Expo : Nice

CHEZ MONA
11 rue Delille - Nice
Tél 04 93 85 80 00

 

Questionnaire :

- Qu'est-ce qui vous a amené à faire de la photographie ?

La Photo et plus particulièrement la collection Time Life sur la photographie.

- Etes-vous plutôt numérique ou plutôt argentique ?

Les deux, mon capitaine.

- Qu'est-ce qu'un(e) bon(ne) photographe ne doit pas faire ?

Copier les (bons) photographes.

- A votre avis, une bonne photographie de pêche doit-elle sentir le poisson ?  

Oui, si elle a un goût fruité.

- Dix conseils pour réussir un projet photographique.

    Croire à son talent.

    Croire à son projet.

    Remettre son ouvrage chaque jour sur le métier.

    Convaincre de son talent.

    Persuader que son projet est bon.

    Accepter la critique de ses amis, les vrais.

    En tirer les leçons.

    Refaire les photos nécessaires en étant persuadé qu'elles sont les meilleures sur le sujet.

    Savoir vendre son projet.

    Avoir un peu chance et beaucoup d'opportunisme et de ténacité.

- Quel prix voudriez vendre un tirage format 30x40 numéroté à 25 exemplaires de votre travail ?

Gratuit pour un africain, 300 euros pour un européen et 2000 euros pour un américain.

- Choisissez et commentez une photographie de votre choix en 4 à 7 lignes.

Difficile de choisir une photographie en particulier.

S'il faut en retenir une seule, je prendrai la photo de JL Sieff qui contient au premier plan une allée de 4 planches, de chaque côté on aperçoit des graminées et dans le fond une maison toute noire mystérieuse et assez lugubre. Elle évoque la nostalgie du temps qui passe, le mystère des gens qui y habitent ou qui l'ont occupée. On ne sait plus très bien.

Étaient-ils heureux ? Un drame s'est-il déroulé ici? Le temps est suspendu...

- Qu'y a t'il sur les murs de votre salon ?

Trois lithos de peintres et un de mes collages.

- Si vous étiez un appareil photo, vous seriez... ?

L'émotion entre la lumière et la pellicule.