Michel Eisenlohr

Une certaine Afrique peinte en photo

Photographe d’inspiration classique, je travaille depuis 4 ans dans le domaine de la photographie de voyage, sous la forme de carnets de voyages. Amoureux de l’Afrique de l’Ouest depuis 1998, j’ai effectué un périple de 2 mois en octobre-decembre 2004 de la frontière du Ghana, a travers le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie. Mon travail présenté est le fruit de cet itinéraire africain.

Ce qui m’intéresse dans ce travail d’auteur, c’est la frontière approchée en photographie entre des « éléments » similaires et opposés, à la fois esthétiques et intellectuels. Frontière tout d’abord entre la matière photographique résolument classique qui m’a nourri et la photographie dite plasticienne en couleur, poussé dans ses extrêmes retranchements dans la lumière et la saturation de l’image. (travail effectué à la prise de vue) La photographie couleur exagérée ainsi rejoint en quelque sorte le noir et blanc. Frontière aussi entre l’image fixe inhérente à l’acte photographie et le mouvement propre au sujet photographié. Frontière aussi plastique entre la photographie et la peinture ou les deux se confondent et se rejoignent. Et puis frontière intellectuelle entre l’idée que le photographe peut avoir de ces destinations lointaines et la part de réalité qu’il découvre. La destination finalement importe peu, ce qui compte c’est la sensation d’être dans un ailleurs, flou et distant qui est l’essence de la perte des repères dans le voyage.

L’acte photographique devient en quelque sorte un outil de recherche et de compréhension d’un monde que le photographe voyageur appréhende mais ne saisit pas totalement. Les photographies deviennent flottantes, ne démontre pas, ouvrent une porte dans l’imaginaire du spectateur.

A travers ce travail d’instantanés, je veux croire ou faire croire que la photographie est une connaissance intime de la perte, une connaissance personnelle de l’impossibilité de posséder.Devant la fugacité des instants qui s‘offrent à ses yeux, le photographe est face à un monde qui ne lui apartient pas , mais qu’il capture. D'ou un sentiment parfois douloureux de prendre au vol par touches successives et fugitives le réel qui disparaît aussitôt.

Au cœur de ce travail, la présence humaine est importante, l'être dans toute sa fragilité et sa fuite. Présence le plus souvent évoqué et suggérée, peut être par peur ou par pudeur devant elle, comme ce miroir qui me mettrait face à mes propres faiblesses. Traces de vie, qui se dessinent et s’impriment : couleurs et lumières s’imposent alors, picturales pour une écriture élégiaque.

 

retour expositions

 

Expo : Nice

HARMONIA MUNDI
33 rue Hôtel des Postes - Nice
Tél 04 93 62 84 80

 

Questionnaire :

 

- Qu’est-ce qui vous a amené à faire de la photographie ?

les livres de voyage et l'envie de partir ailleurs.

 - Etes-vous plutôt numérique ou plutôt argentique ?

argentique de coeur, numérique d'obligation

 - Qu'est-ce qu'un(e) bon(ne) photographe ne doit pas faire ?

croire qu'être photographe c'est un métier, de s'identifier a cela. On doit faire attention a son ego dans ce métier

 - A votre avis, une bonne photographie de pêche doit-elle sentir le poisson ?

bien sur, avec l'odeur de la mer en plus. une photo doit dépasser son visuel pour devenir toucher et olfactif

 - Dix conseils pour réussir un projet photographique.

avoir confiance en soi

tracer sa route

être patient

être critique vis a vis de soi

demander conseil autour de soi

le trajet le plus court n'est pas forcement la ligne droite mais peut être la courbe

aller voir les expos des autres

lire beaucoup

faire du sport pour se dé-stresser

partir et ne pas trop réfléchir

 - Quel prix voudriez vendre un tirage format 30x40 numéroté à 25 exemplaires de votre travail ?

300 euros

 - Choisissez et commentez une photographie de votre choix en 4 à 7 lignes.

il faut que j'y réfléchisse

 - Qu'y a t'il sur les murs de votre salon ?

des objets du monde

 - Si vous étiez un appareil photo, vous seriez... ?

un appareil délicat pour être dans la main d'une femme

 

Michel Eisenlohr
Auteur - Photographe

7 rue de la paix - 13001 Marseille

(t) 0679805958