Marilia de Laroche

COR BRASIL

Depuis bien longtemps, entre le Brésil et la France, c’est une longue histoire d'amour. Les Français ont la passion pour tout ce qui vient du Brésil : la samba, le football, l’architecture, la littérature … Peut-être sont-ils admiratifs pour ce brin de folie qui manque à leur culture cartésienne.

Nice est loin du Brésil, mais a en commun avec ce pays une longue tradition carnavalesque. Nice, ville du Sud est peut-être la plus brésilienne des villes françaises. Non seulement par ses couleurs, ses palmiers, ses plages, sa Baie des anges, son architecture, ses églises baroques mais également par ses extravagances.

Garibaldi, le romanesque héros niçois n’a t-il pas eu pour compagne de ses aventures et de sa vie, Anita passionara Brésilienne?

J’ai croisé de nombreuses fois Marilia dans les soirées culturelles azuréennes. Toujours souriante et décontractée au milieu de la foule, naviguant facilement d’une personne à l’autre, jamais bardée d’appareils photos mais toujours munie d’un micro à la main. Marilia est bien connue des niçois pour ses chroniques sur la vie locale qu’elle anime sur les ondes de TSF. Sur cette radio dédiée au jazz, elle apporte son style plutôt tendance “be-bop à Lula“ et donne à ses entretiens une couleur qui n’appartient qu’à elle. À l’instar des photographes, elle dresse le portrait de ses interlocuteurs pour en tirer en quelques mots leur quintessence. Elle a débuté son métier de journaliste au Brésil, dès la sortie de l’adolescence : pigiste, secrétaire, photographe, laborantine, faisant les interviewes et rédigeant des textes. Elle a tout fait, et tout appris du métier dans la meilleure école du monde : celle du terrain.

Toute petite, déjà elle photographiait son univers quotidien de Bel Horizonte avec le vieux Leica de son grand-père. Ses amis, sa famille, la rue, les commerçants, les marchés, ses sorties, sont ses sujets favoris, enregistrant tout avec frénésie comme si en emprisonnant ces instants, ils deviendront éternels. C’est aussi la magie de la photographie : suspendre le temps pour pouvoir le conserver toute une vie.

Depuis quelques années, la fièvre de cette passion d’enfance a ressurgi du plus profond d’elle-même. Tel un ovni, elle débarque dans le petit monde agencé de la photographie niçoise. À l’écart des écoles, des normes, des catégories. Comme à la radio, elle s’invente un style que l’on pourrait qualifier de photo spontanéiste, quelque chose entre la photo souvenir, la photo de reportage et l’instant décisif. Cette photo est faite de petits riens, de fragments de vie, de quotidien banal, de sourires, de tristesse. Elle a le chic pour se faufiler dans les foules, et ramener des images inattendues qui nous étonnent. Ses photos racontent le Brésil au quotidien, scandé au rythme de la samba : on passe des vendeurs de rue aux églises baroques en passant par les paysans, les fêtes votives et bien d’autres choses encore. Le petit peuple brésilien est son domaine, la couleur aussi. La musique est omni présente dans ses images : dissonantes ou harmonieuses, mais toujours joyeuses, légères ou insouciantes. Le cadrage est instinctif,  le sujet improvisé, le regard dérobé, la composition chaotique, l’agencement est à l’image de son pays. On regarde en souriant, comme si nous y étions.

“Le regard, c’est ce qui s échappe de l’intérieur“ dit-on. Elle regarde avec des yeux d’enfants et sait détecter le bonheur. Elle admire l’œuvre photographique de son compatriote, l’immense Sebastiao, mais nous dit être incapable de photographier des gens en train de mourir, de fixer la détresse et la douleur.

Marilia connaît la puissance et l’impact de l’image dans nos esprits. Depuis qu’elle vit en France, elle a pris du recul par rapport au Brésil. À chacun de ses séjours, elle semble le revisiter d’un œil nouveau. À partir de clichés parfois anodins, c’est toujours avec passion et talent, qu’elle nous raconte sa belle histoire d’amour avec son pays.

Robert Matthey

 

 

retour expositions

 

Expo : Gênes (Genova - Italie)

SANTA MARIA DI CASTELLO
Gênes Vieux Port
0102549511