Jean-Claude Perrouin

 

MATERA

Les « SASSI »

J’ai vu il y a trente ans pour la première fois, le vieux village de MATERA abandonné – qui doit faire, environ, trois ou quatre fois la surface du Vieux Nice. C’était en me réveillant, au travers de la fenêtre d’une chambre d’hôtel en surplomb, au faîte de la ville neuve. J’avais fait une exposition personnelle à Castro Villari, en Calabre, et j’avais en tête la curiosité de connaître les vieux villages du Sud de l’Italie.

MATERA est située vers les Pouilles, côte Adriatique vers Bari, à l’intérieur des terres, au dessus de Tarente. C’était vers 1973.

Il est vrai que j’ai été assez surpris et j’ai reçu un choc. Comme j’avais un appareil photographique, je suis descendu le matin même et pris des photos en suivant le dédale et méandre des rues, dont quelques unes sont exposées ici. J’allais de surprise en surprise. J’y suis revenu deux fois pour repérages. A cette époque, et comme maintenant, j’étais passionné de cinéma et j’avais fait un scénario onirique à partir de ce décor envoûtant.

J’ai su que Pasolini s’était servi d’un certain fronton de village pour son film en 1964 « L’Evangile selon St Mathieu » où j’ai rencontré, quelques enfants qui avaient joué pour lui. Ensuite, dans son film « Théorème » pour le passage du rêve.

Mémoires d’un tel endroit unique, classé depuis par l’UNESCO, en patrimoine mondial.

Jean-Claude PERROUIN.

 

retour expositions

 

Expo : Nice

THEATRE DE LA SEMEUSE
2, montée auguste kerl, Vieux Nice
contact Isabelle Courtin
04 93 92 85 08