Caroline Sicart
Mes bouts
Ombres et lumières corporelles


MT MOTOS
792 route de Grasse - 04 93 33 01 02

En 2002-2003, une grossesse épanouie marque le début d’un travail photographique sur le corps en évolution; ce sont les premiers « autoportraits » du ventre. L’envie d’explorer le corps se renforce à la naissance de mon fils. Grossesse et naissance forment une brèche dans le temps, qui m’apprend à ressentir le charnel sur un autre tempo, plus lent, plus calme.

Au fil de ce travail, je fais beaucoup de recadrages et ma recherche se focalise instinctivement sur des macros, pour saisir ces « micro-temps » où les corps parlent.
J’essaie de capter un instant de lumière sur une peau, de saisir une étrangeté dans la beauté charnelle. Je voudrais épurer mes prises de vue pour qu’il ne reste qu’un parfum de peau, léger comme un haïku. Je tente de retrouver une émotion sur un bout d’épaule, comme la trace laissée par d’anciennes caresses.

Puis début 2004, l’envie de créer un mouvement, un rythme à trois temps, met bout à bout des photographies ; ce sont les triptyques.