Sarah Bouillaud

Pépé grognon et Mamie Georgette
Des dyptiques pour évoquer la dualité d'une vie de couple

Théâtre de la Cité
3, rue Paganini - 04 93 16 82 69

C’est drôle la vie parfois.
On est là, on a presque 20 ans, on commence à se connaître soi même. On est assise sur une chaise devant un ordinateur avec les pieds qui touchent le sol…
Parfois aussi, on réalise qu’on a grandit trop vite.
On est persuadé d’avoir encore 8 ans, la tête remplie de rêves innocents, de Playmobiles, de ballons qui volent, de gens gentils, Pépé qui passe ses journées dans le garage, il a encore la forme ; Mamie qui fait ses gâteaux au chocolat dans un moule rond rien que pour vous, parce que les moules avec des dents ça fait peur. Le chat Velours qui est noir. Mais c’est un beau noir. Pas celui des cheveux à Maman, celui du café. Noir. Café noir.
Parfois aussi on réalise qu’on a vieilli trop vite.
Puis un jour on est là, on a presque 75 ans, on a fini de se connaître soi même, on est assise sur un canapé avec les pieds qui touchent le sol mais qui ne s’articulent plus très bien…
Enfin on a des enfants, des petits enfants, des petits enfants qui vous prennent en photo sous tous les angles et on ne comprend pas bien pourquoi, le temps a passé…